Micheline ROTH à l'école en 1940

Publié le par JAOUEN Martine

Micheline ROTH nous raconte sa vie à l'école des filles

 en 1940 à Bezons  (95) Val d 'Oise

 (Micheline 3ème en partant d'en bas à droite)

Durant ma scolarité je prenais pension chez mes grands-parents paternels.

Un Monsieur s'occupait du poêle tous les matins.
J'allais en retenu le soir lorsque que j'avais des mauvaises notes en histoire.
Lorsque l'on travaillait bien on avait droit à un billet de satisfaction en fin de semaine. Et en fin d'année il y avait la remise des prix on nous offrait un livre pour le prix d'honneur, le prix d'excellence, 1er prix , 2ème prix etc…
Les jeux à la récrée : la marelle, corde à sauter double, et des rondes.
Tous les vendredi matin on avait activités dirigées, soit sur la lessive, le repassage, la couture ou la cuisine. Pour la lessive on devait amener le linge sale de la maison, et pour la couture le linge à repriser, pour la cuisine nous étions par groupe de 4, deux pour les légumes, une pour la viande et une pour la pâtisserie (j'adorais faire les gâteaux). Et le midi, les élèves mangeaient à la cantine ce qu'elles avaient préparées.
J'écrivais à la plume. Tous les samedi on avait école et à 16h on devait astiquer son pupitre, d'abord au papier de verre et ensuite à la cire.
Nous portions toutes une blouse pour travailler à l'école et nous avions les cheveux noués de rubans (nattes).
Le midi je mangeais à la cantine dans une assiette en aluminium et je buvais dans un gobelet en aluminium. Souvent j'avais comme dessert du riz au chocolat.
J'allais en étude jusqu'à 18h pour faire mes devoirs, ainsi rentrée à la maison je pouvais aider ma mère au repas, je m'occupais de mon frère et de mes 2 sœurs pour leur devoir car mes parents travaillaient très tard.
Une fois par an on faisait une sortie en train pour découvrire une ville Trouville, Houlgate on y restait toute la journée et on rentrait chez nous à 22h.
Une fois par semaine je faisais du sport dans une autre école, car nous avions pas de matériel.
Pour le certificat d'étude, nous avions l'instruction civique, un chant patriotique ou une récitation.


Publié dans FAISONS CONNAISSANCE

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article